Homéopathie : communiqué de presse du 23/04/2019

Par zeteditor

Le Collectif Zétérinaire vient d’envoyer à M. le président du CNOV une lettre ouverte demandant une prise de position de l’Ordre au sujet de l’homéopathie en tant que pratique médicale.

Cette lettre, rédigée par le Collectif Zétérinaire, recueille à ce jour (23/04 à 07h00) 133 signatures de confrères. Elle est disponible sur notre site :
https://www.zeterinaires.fr/nofakemed/index.php/signez-la-petition/

Il aura fallu moins de 3 jours pour rassembler 133 vétérinaires à l’instar des médecins qui étaient 124 à co-signer un appel similaire en Mars 2018. La pétition est toujours en cours sur le site.

Cette lettre ouverte est librement diffusable.

Nous restons à votre disposition pour toute information supplémentaire.

Cordialement,

DV POUDRAI Franck, pour le collectif Zétérinaire

Lettre ouverte à Monsieur le président

du Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires.

Le 9 avril 2019,

Monsieur le président, cher confrère,

Ces dernières années, des instances nationales et internationales ont émis des avis tranchés sur l’homéopathie en tant que pratique médicale.

L’an passé, 131 académiciens des sciences ont alerté sur le caractère non scientifique de l’utilisation de l’homéopathie1. L’Ordre national des médecins a fait une mise au point sur le sujet qui, à tout le moins, appelle les praticiens français à la plus grande prudence et rappelle que « le traitement préconisé par un médecin ne peut – en aucun cas – être alternatif aux données acquises de la science »2.

Le 28 mars dernier, un communiqué conjoint des Académies de médecine et de pharmacie, constatant qu’aucune étude rigoureuse n’a permis de confirmer l’efficacité des préparations homéopathiques, recommande, entre autres, l’abandon de tout enseignement universitaire d’homéopathie dans les facultés de médecine et de pharmacie et les écoles vétérinaires, ainsi que le déremboursement des spécialités homéopathiques tant qu’un service médical rendu suffisant n’est pas démontré3.

Au plan international, des mises en garde comparables ont été lancées par nombre de comités scientifiques ainsi que par des autorités de santé en Europe, en Australie, au Japon4 5 6 7. Pour ce qui concerne la médecine vétérinaire, le Royal College of Veterinary Surgeons britannique a rappelé en 2017 que la pratique de l’homéopathie ne se basait sur aucune preuve scientifique selon les termes suivants : « Nous nous attendons à ce que les traitements offerts par les vétérinaires soient étayés par des preuves reconnues ou des principes scientifiques solides […] L’homéopathie existe sans corpus de preuves de son efficacité. De plus, elle n’est pas basée sur des principes scientifiques établis »8.

En ce début de XXI° siècle, reléguer l’homéopathie au rang des pseudosciences est parfaitement fondé. Le vétérinaire, au centre de l’initiative « One Health », se doit de prendre sa part dans la défense de la rigueur scientifique et de la sécurité des pratiques médicales vétérinaires et de santé publique.

Il est nécessaire que notre profession s’interroge sur l’adéquation de ses obligations déontologiques et de dispensation de soins « consciencieux et attentifs, conformes aux données acquises de la science » avec la pratique de l’homéopathie vétérinaire et sa promotion9 10. Il convient, par conséquent, de questionner la légitimité de l’attribution de crédits de formation continue dans ce domaine.

C’est pourquoi, Monsieur le président, nous demandons qu’à l’instar d’autres Ordres de professions médicales, l’Ordre des Vétérinaires se prononce clairement sur l’inadéquation de la pratique de l’homéopathie avec ses exigences déontologiques et scientifiques ainsi que sur la promotion de cette doctrine et son intrusion dans notre formation, initiale comme continue.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le président, l’expression de nos respectueuses et confraternelles salutations.

Le Collectif des Zétérinaires



1 https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/homeopathie-la-mise-au-point-des-academiciens_2051168.html

2 https://www.conseil-national.medecin.fr/node/2836

3 http://www.academie-medecine.fr/lhomeopathie-en-france-position-de-lacademie-nationale-de-medecine-et-de-lacademie-nationale-de-pharmacie/

4 https://www.academie-sciences.fr/pdf/communique/easac_290917.pdf

5 https://www.nhmrc.gov.au/about-us/publications/homeopathy

6 https://publications.parliament.uk/pa/cm200910/cmselect/cmsctech/45/45.pdf

7 http://www.scj.go.jp/ja/info/kohyo/pdf/kohyo-21-d8.pdf

« Discours sur l’homéopathie » du président du Nihon gakuzyutsu kaigi (Science Council of Japan) en 2010.

Extrait :

« Although there are not many adherents of “homeopathy” in Japan now, we must put energy into combatting the spread of the misunderstanding that it is a “natural, safe and effective treatment” for medical, dental and veterinary care. Our concern is that if this is not done we will fall into a similar problem seen in the Europe and the USA. All of us in the medical disciplines must fight the spread of non-science and support real science. Lastly, it must be said that efficacy of homeopathy has been scientifically denied. Therefore we must take stringent steps to stop the spread of the false idea that it is “effective”. I believe it is of the most importance that all people understand this. »

8 https://www.rcvs.org.uk/news-and-views/news/college-publishes-complementary-medicines-statement/

9 https://afvac.com/les-formations?seb_training_theme_2=6

10 https://www.sngtv.org/4DACTION/NS2013_TELECHARGEMENT_ACTION/8863/CATALOGUE%202019.pdf (pages 157 à 160)

Qui sont les Zétérinaires ?

Le collectif Zétérinaire a été créé en mars 2019. Il est né de la rencontre de plusieurs confrères qui partagent la même crainte de voir se développer des pseudo-médecines au sein de la profession.

Les Zétérinaires sont des vétérinaires qui dénoncent l’intrusion des pseudo-sciences dans la médecine vétérinaire. Ils font front à toute forme de charlatanisme en pratique médicale vétérinaire.

Zétérinaire, c’est un néologisme issu de la fusion de deux mots :

vétérinaire et zététique.

La zététique est définie comme « l’art du doute » par Henri Broch. Elle est aussi proposée comme « l’étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ». Son objectif est la mise à l’épreuve d’énoncés pourvus de sens et de nature scientifique dont les explications ne semblent pouvoir se rattacher à aucune théorie communément acceptée.

Un vétérinaire zététicien, un “Zétérinaire”, est un vétérinaire qui s’efforce de pratiquer une médecine dont les effets sont scientifiquement éprouvés voire idéalement expliqués. Une pratique basée sur la science, qui allie la rigueur de la méthode scientifique et la vigilance épistémique.

Les Zétérinaires communiquent sur les réseaux sociaux en reprenant les hastags #fakemed, #nofakemed de leurs confrères médecins. ainsi qu’avec le nouvel hastag #nofakevet.

Comment contacter les Zétérinaires ?

Web : https://www.zeterinaires.fr

Pétition en ligne: https://www.zeterinaires.fr/nofakemed/index.php/signez-la-petition/

Mail : info@zeterinaires.fr

Responsables :

-DV POUDRAI Franck : poudrai@zeterinaires.fr

-DV MANUEL Gil : gil@zeterinaires.fr

Facebook :

-Page officielle: https://www.facebook.com/zeterinaires/

-Groupe officiel: https://www.facebook.com/groups/1004538809746238/

Sur Twitter : @zeterinaires

Espace téléchargement

Les ressources texte, ainsi que les sources graphiques, 300 dpi et 72 dpi, CMJN et RVB sont téléchargeables à https://www.zeterinaires.fr/presse